Que veut dire Qi Gong ?

Les exercices de Qi Gong utilisent des mouvements, des postures corporelles, des exercices de respiration et mobilisation des souffles, ainsi que la concentration de l'esprit. Les différentes méthodes (il en existe des centaines) combinent chacune à sa manière et selon ses objectifs particuliers, le travail du corps, la maîtrise du souffle et l'attention de l'esprit.

 

Le but général est de faire circuler l'énergie dans le corps et de la renforcer, en s'inspirant des connaissances développées par la médecine traditionnelle chinoise. Le Qi Gong permet de renforcer le corps, de le rendre plus souple et d'optimiser toutes les fonctions de l'organisme. Il aide chacun à entretien sa santé et sa vitalité par une pratique corporelle et respiratoire, et à trouver la détente et le calme intérieur nécessaire à un bon équilibre psychique.

 

Le Qi Gong est accessible à tous et à tout âge de la vie. Il ne nécessite pas de condition particulière.

 

Le Qi Gong est également une bonne pratique à toutes les disciplines sportives, artistiques et éducatives puisque ce travail interne par le placement juste et la bonne perception du corps favorise la conscience de son fonctionnement et développe la concentration, la disponibilité et la créativité.

Le mot Qi Gong (se prononce tchi kong ou tssi kong) est composé de deux idéogrammes chinois :

Qi

      se traduit par souffle, énergie

Gong

      désigne tant le travail, le moyen utilisé, que la maîtrise, le but recherché.

 

26 Octobre 2016

Qi Gong signifie donc le travail de l'énergie, aussi bien que la maîtrise de l'énergie.

 

Il désigne un ensemble de pratiques énergétiques variées issues de la culture traditionnelle chinoise, visant à l'épanouissement individuel et au bien-être, à l'entretien de la santé, à l'harmonie entre le corps et l'esprit ainsi qu'à l'équilibre général entre les parties du corps et les systèmes qui le composent.

Les principes de base de la pratique du Qi Gong

 Détente du corps et calme de l'esprit - Fan Song

L'énergie nourrit les tissus, amène chaleur et détente dans les muscles et les articulations. Mais son passage doit être dégagé pour qu'elle puisse circuler.

L'état de départ du travail est le Fan song (lâcher-prise) : laisser couler, laisser respirer le corps, laisser les pensées

 

Le relâchement est la préparation de la pratique. C'est la position de base du début des mouvements :

  •     en position debout :

 

 CORPS : pieds à l'écartement des épaules, sentir le poids dans les pieds, détendre visage, cou/tête, épaules, bras/coudes/poignets/doigts, poitrine/ventre, muscles du dos, hanches, genoux, pieds/plante/orteils

 

 CALME : respiration calme, profonde et régulière, silencieuse. sentiment de confiance

  •     assis (pendant la journée, au bureau) : dos décollé, assis au bord de la chaise
  •     allongé : sur le dos ou le côté

 Juste mesure dans la pratique - Huo Hou

Dosage parfait entre concentration de l'esprit , profondeur de la respiration, intensité des mouvements et durée de l'exercice :

  •     concentration (= attention relâchée) : trouver l'activité dans le calme et le relâchement dans le mouvement
  •    intensité des mouvements : adaptée à son état physique, âge, santé, souplesse. Ne jamais aller au maximum de ses capacités articulaires et musculaires. Le Qi Gong ne doit pas être épuisant.
  •    profondeur de la respiration (comme un soufflet qui attise l'énergie)

   Trop intense, le Vent fait aller le Feu trop fort ; il y a déséquilibre, nausées, vertiges, transpiration)
   Trop faible, le mouvement est Vide. L'énergie n'est pas mobilisée.

  •     temps de la pratique : régularité, avec des temps de pause
  •     nombre de répétition des exercices : par 3, chiffre de la réalisation, Terre Ciel Homme, tonification du Qi

 Progression dans le mouvement

par les MOUVEMENTS justes : sans forcer ni rester en dessous de ses possibilités. Se rapprocher du mouvement exact (élaboré en fonction de la circulation de l'énergie) équilibrés : bien réparti entre les différentes articulations.
Ne pas compenser une raideur (coude par exemple) par une autre articulation (épaule)], entre le haut et le bas, la gauche et la droite.
 Respecter le rythme lent selon la respiration harmonieux : plus le mouvement l'est, plus l'énergie circule. Un mouvement harmonieux nous réunit à l'univers naturels : c'est le plus important. Le respect de la physiologie musculaire et articulaire permet le développement de la souplesse et de la tonicité. La progression est naturelle

 

Pratique du Qi gong au Monasterio de Piedra - Espagne

par la RESPIRATION

son rôle est essentiel sur le plan énergétique. Il faut d'abord apprendre le mouvement avant d'y associer la respiration

  •         rôle :

augmente les échanges avec l'extérieur : l'inspire capte, l'expire rejette le pervers Xie qi)
mobilise les souffles (Qi) dans le corps, permet de concentrer dans un centre (Dan tian) ou dans une zone choisie

        Inspire - yin - monte - ouvre ... / Expire - yang - distribue l'énergie dans le corps, vers les extrémités, la périphérie, le bas du corps, fait sortir, détendre

 

  •         mouvement de la langue :

repose souvent contre le palais en statique. En dynamique, elle descend vers le bas à l'expire.

 

  •         différentes respirations :

naturelle puis suit le mouvement, lente et profonde

    abdominale : fait descendre l'énergie au dantian, stimule les fonctions digestives des organes

    abdominale inversée : renforce l'énergie abdominale, replace les organes vers le haut, fait maigrir

 

 

par la CONCENTRATION DE L'ESPRIT :

ouvre les portes vers le vrai travail énergétique.

Pratique de l'éventail, forme du taiji quan, Chenjiagou - Chine

Les effets des arts énergétiques ?

Ils allient relaxation mentale, assouplissement corporel, plaisir de se mouvoir en harmonie dans l'espace et travail énergétique profond de revitalisation des organes internes.

 

La pratique régulière apporte :

  •     plus de tonus et moins de tension nerveuse
  •     plus de souplesse et d'équilibre
  •     un calme intérieur
  •     une plus grande capacité de concentration et de confiance en soi
  •     une meilleure conscience corporelle
  •     le développement de la mémoire des gestes
  •     la fortification des organes

 

Alliance du corps et du mental d'où naît la juste circulation de l'énergie.

 

 

taiji quan à Pampelune avec maître Wang Xian

La légende des douze animaux du zodiaque chinois

Une légende raconte qu'un jour, alors que l'Empereur de Jade présidait une séance d'audience dans le palais céleste, le tigre, le phénix et le dragon vinrent crier à l'injustice.

L'Empereur leur dit: "Vous êtes considérés comme le roi de la montagne, le roi de l'eau et le roi de la forêt. Qui a donc l'audace de vous maltraiter?"

 

Les trois plaignants répondirent: "C'est l'homme. Il essaie par tous les moyens de nous tuer."

 

L'Empereur de Jade dit: "Et bien, rentrez chez vous et informez vos vassaux qu'ils doivent venir attendre devant la Porte sud du Palais céleste à la cinquième veille du matin.

A mon signal le premier à se présenter, je le choisirai comme symbole désignant l'année de naissance de l'homme.

Celui-là ne sera plus jamais persécuté par l'homme.

 

Quant aux autres, je ne m'en occuperai pas. » Les trois animaux-rois se dépêchèrent d'aller informer leurs vassaux.

La nouvelle se répandit. Les animaux se préparèrent à la hâte.

 

Le rat qui était en train de creuser un trou n'avait pas entendu la nouvelle. Quand il sortit du trou, il vit le chat qui se lavait le museau et l'interrogea: "Frère chat, vous faites votre toilette, est-ce que vous allez rendre visite à des parents ou bavarder avec des voisins?"

 

Le chat répondit: "Pas du tout. Demain matin, j'ai une affaire importante à régler."

 

Le rat s'empressa de se renseigner. Le chat lui révéla candidement le décret de l'Empereur de Jade.

 

Le rat dit immédiatement: "J'y vais moi aussi." Le chat dit: "Allons-y ensemble. Cependant j'ai l'habitude de faire la grasse matinée.

 

Demain matin vous devrez me réveiller de bonne heure." Le rat acquiesça.

Le lendemain, le rat se réveilla à la troisième veille du matin et pensa: "Le chat court plus vite que moi.

 

Si je vais avec lui, je le payerai cher", il se leva doucement et se mit en route tout seul, sans aller réveiller le chat.

Devant la Porte sud du Ciel, des fauves et des oiseaux étaient déjà rassemblés.

 

L'Empereur de Jade, assis dans la salle du palais, ordonna à son ministre, Étoile d'Or, de préparer pinceau et papier.

À la cinquième veille, il cria "Entrez".

 

Les animaux accoururent, ils se serrèrent devant la porte du palais et personne ne put faire un pas de plus.

Le rat se dit: "Je n'ai pas de force, je n'arriverai pas à traverser la foule. Il me faut trouver un moyen." Soudain, l'idée lui vint de passer entre les jambes des animaux.

 

Alors d'un bond, il sauta le premier devant l'Empereur de Jade qui, en le voyant, dit: "Voilà! Le premier arrivé est le rat." Étoile d'Or en prit note. C'est ainsi que le RAT se classa premier des douze animaux.

Le bœuf, impatient, écarta grâce à sa force les autres animaux et courut en avant.

 

L'Empereur de Jade dit: "Voilà maintenant le boeuf." Étoile d'Or classa le BOEUF en deuxième position.

Le TIGRE se dit: "Le bœuf a de la force, moi aussi."

 

Il sauta, d'un bond par-dessus les têtes des autres animaux et gagna la troisième place.

Voyant cela, le LAPIN réfléchit: "Je ne suis pas assez fort pour traverser la foule.

Je vais suivre l'exemple du rat!" Il se fit tout petit et se faufila entre les jambes des autres animaux.

Il se classa quatrième.

Le DRAGON se mit en colère, en voyant que les autres le précédaient.

 

"Je suis le plus puissant, pourquoi ne pas utiliser mes pouvoirs magiques?"

 

Il s'éleva dans les nuages et s'avança à travers le ciel et arriva le cinquième.

Le SERPENT ne supportait pas de se montrer faible.

Habile, il se glissa à travers les jambes des animaux et se classa  sixième.

Voyant qu'il n'avait pas le temps de traverser la foule, le CHEVAL concentra ses forces et d'un bond s'élança devant, il fut classé septième.

Le mouton pensa: "Je suis moins fort que les autres. Je vais essayer de me servir de mes cornes."

 

Il baissa la tête et poussa les autres animaux de ses cornes pointues. Les autres s'empressèrent de le laisser passer.

Le MOUTON put ainsi gagner la huitième place.

Le SINGE lui aussi, utilisa ses capacités. S'agrippant tantôt aux cheveux des uns, tantôt aux oreilles des autres, il bondit promptement, par-dessus les têtes des animaux, et s'élança devant. Il fut classé neuvième.

Voyant qu'il y avait déjà neuf animaux devant lui, le COQ craignit qu'il n'y ait plus de place pour lui. Battant des ailes, il traversa la foule en volant et prit la dixième place.

L'Empereur de Jade, pensant que le nombre des animaux était suffisant, dit: "Ça suffit! Ça suffit!"

 

Étoile d'Or crut qu'il criait "le CHIEN" et prit en note le chien (en chinois, le mot "chien 狗 gǒu" et le mot "suffit 够 gòu" sont homophones).

 

L'Empereur de Jade répéta: "C'est assez! C'est assez!"

 

Étoile d'Or crut alors qu'il disait le "cochon" et écrivit "COCHON" (en chinois, le mot "assez 足 zú" et le mot "cochon 猪 zhú" sont homophones).

 

 L'Empereur saisit alors brutalement le papier où étaient inscrits les noms des animaux, et dit:

 

"N'écris plus rien" Il compta et s'aperçut qu'il y avait douze animaux pour désigner les années de naissance, au lieu de dix.

 

Mais il dut donner son consentement.

 

C'est ainsi que furent choisis les douze animaux et que fut fixée leur place respective.

Ayant gagné la première place, le rat rentra chez lui joyeux et trouva le chat en train de faire sa toilette.

 

Le voyant arriver, le chat dit: "Il faut que nous partions."

 

Le rat lui dit: "Pourquoi partir. J'ai gagné la première place."

 

"Pourquoi ne m'avez-vous pas appelé?"

 

"Si je vous avais réveillé, comment aurais-je gagné la première place?"

 

A ces mots, le chat s'indigna et s'abattit sur le rat pour le dévorer.

 

Le rat était si habile qu'il réussit à s'enfuir.

 

C'est depuis lors que le chat et le rat sont ennemis.