07 Mars 2017

01 Mars 2017 : Communiquez !

01 Mars 2017 : Ouvrez grand les portails de votre Conscience

03 Mars 2017 : Retrouvez votre mission de Vie
                               1 - Par où commencer ?

07 Mars 2017 - LA NAISSANCE (écrit pour Chloé et Emeric)

 

 " Que ressent un bébé qui va naître ? Comment vit-il le passage à l'incarnation hors de la matrice maternelle ? "

 

 

Avez-vous déjà sauté en parachute ?

Vous en rêviez depuis des années, et l'opportunité s'est présenté. ..

Vous êtes maintenant dans l'avion, des personnes compétentes sont près de vous,
elles vous ont bien expliqué les gestes et postures à effectuer...
mais vous allez sauter tout seul !

 

Ce que vous apercevez du sol vous plaît, vu d'en haut, c'est beau, la vie est présente ...

        Vous vous êtes d'ailleurs rarement senti aussi vivant, aussi présent.

                  Il va falloir sauter !

07 Mars 2017 : La Naissance

Le saut, c'est un changement d'état, d'une situation à laquelle nous nous sommes habitués.

Le saut est un symbole de vie, de mouvement, d'évolution... Il demande de la force, du courage, et la volonté pour effectuer ce changement.

Chaque être a déjà vécu cette situation. Vous planifiez un voyage, un projet qui vous tient à cœur. Vous prenez le temps de l'imaginer, de le rendre possible. Il se forme peu à peu, et un jour, il se crée. Le rêve se manifeste, il devient réel. Vous êtes enthousiaste, heureux ...

Mais la veille du départ, si c'est un voyage par exemple, vous êtes au milieu des bagages que vous ne parvenez pas à fermer, et vous vous rappelez que vous n'aimez pas l'avion, ou que c'est la saison pour planter vos légumes au jardin, ...

S'il s'agit d'une maison que vous achetez ou faites construire, vous n'êtes plus sûrs de vos comptes, vous paniquez à l'idée d'être endettés pendant des années...

La partie la plus difficile est maintenant devant vous ! Il faut sauter, il faut aller au bout, vous ne pouvez plus reculer, tout est engagé ...

Ce petit être à la fois fragile et d'une force colossale, va franchir un pas de non retour... il va quitter à tout jamais sa sphère protectrice, et va se glisser dans l'inconnu. Ce que nous appelons naissance est pour lui une mort, un abandon d'un état particulier, vers un autre état très différent.

Chaque passage est une fin, chaque évolution efface la précédente. La mort n'est rien de plus, un passage. Selon la position que nous adoptons, elle peut s'appeler naissance...

Tout est cyclique, tout est mouvement, tout est Vie... il n'y a en fait jamais de fin.

La naissance d'un enfant est une réjouissance pour tous, parce que chacun est là pour l'accueillir, pour l'aider à s'accorder sur ces nouvelles fréquences de vie, pour l'entourer de tout l'amour dont il a besoin pour s'harmoniser avec son entourage, dans sa nouvelle dimension.

Au moment du passage, le bébé s'intériorise encore davantage, pour permettre à son corps de se glisser dans le passage sacré. C'est un moment qu'il effectue en conscience, unifiant ses énergies pour atteindre l'autre face de la Vie terrestre.

Le corps de la Mère crée les mouvements qui lui sont nécessaires, et cela d'une façon innée. Elle se connecte avec l'énergie de la Source de toute Vie, rétablissant naturellement cette connexion, car elle-même Source et détentrice de la Vie.

Chacun comprend donc l'importance de recevoir cette vie en douceur, sans crainte et avec Amour...

Le bébé qui est dans le ventre de la maman, qui l'attend patiemment depuis de longs mois, ce petit être va subir un changement radical de sa condition de vie.

Il s'est formé selon l'intelligence innée de la Vie. Il a développé ses caractéristiques génétiques, celles de ses milliers d'ancêtres appartenant aux lignées paternelle et maternelle. Il possède les empreintes karmiques de toutes ses vies passées.

Chargé de ce bagage riche, il va franchir le pas de l'individualité, en empruntant la porte sacrée de la femme qui l'a porté durant plus de 250 jours.


Sa sphère de création est pour lui sa demeure, depuis son incarnation. C'est le seul habitacle qu'il connaisse depuis son arrivée dans la chair.

Il perçoit chaque parcelle de vie qui l'a protégé durant ces longs mois. Il sent les odeurs, les couleurs, les saveurs, il perçoit subtilement les émotions, de la femme qui le porte, sa mère, mais aussi de tous les êtres qui l'entourent.

Il communique en permanence, comme il a toujours su le faire, en tant que Être de Lumière désincarné, et il savoure la modification progressive de son organisme subtil en Matière, une expérience à chaque fois unique, un miracle de la Vie.

Il a choisi le couple qui lui permet de s'incarner aujourd'hui. I

Il connaît les deux êtres qui vont l'entourer, auprès de qui il va commencer sa vie.

Il les a choisi parce qu'ils font partie de sa grande famille d'âmes, venues sur terre pour accomplir leurs missions, pour permettre à l'Humanité, à la planète Terre elle-même d'évoluer. Il a choisi ses parents pour leurs qualités, celles de leurs ancêtres, et parce qu'il les connaît karmiquement, depuis des vies.

Il a choisi de venir s'incarner aujourd'hui, dans l'état actuel de la Vie manifestée, avec des qualités innées qui vont l'aider à vivre dans ce monde énergétiquement très abîmé, et dont la vibration est très basse. I

Il vient, doté d'une énergie phénoménale pour l'offrir à la Vie, pour aider le monde à croître et s'établir dans l'harmonie, pour construire une nouvelle Humanité, plus respectueuse, plus aimante, plus compatissante. Cette âme qui s'incarne est un Être d'Amour, qui a choisi de descendre dans l'incarnation par Amour.

Peu avant la naissance, il se prépare. Il a choisi le jour de sa naissance. Ce jour  a été établi selon des critères que l'homme moderne occidental comprend peu ou pas du tout. Dans toutes les cultures passées, le chaman du village étudiait la position des planètes, les chiffres de la naissance, il connaissait les grandes lignes de la nouvelle vie... (regardez à nouveau le film "Himalaya, l'enfance d'un chef" par exemple).

La femme qui va accoucher de cette nouvelle âme est une chamane. Toute femme qui accouche, reproduit le miracle de la vie. Les femmes de toutes les cultures accouchaient entre femmes, s'accroupissaient pour leur permettre d'évacuer l'enfant plus facilement, utilisant la force de Vie qui appartient à toute femme.

La femme est chamane car elle possède le sang des menstruations, et le sang de l'accouchement, celui qui permettait les rituels, car sang de la vie, obtenu naturellement, sans sacrifice. Les femmes pratiquaient l'art magique de la guérison, car détentrice de la Vie et de la création de Vie.

La société patriarcale a mis un voile sur cette force féminine inégalable... Une femme qui met un être vivant au monde n'est pas en état pathologique, elle effectue le miracle de la Vie.

Le bébé sort de son refuge. Tout est nouveau pour lui ! Il a quitté son monde. C'est une sorte d'éveil.

Respectez sa paix sans le bousculer. Il n'a pas besoin d'être immédiatement pesé, mesuré, emballé... il a besoin de temps pour vous retrouver et vous reconnaître.

Pensez à ce que vous offrez à votre enfant, à son premier regard, et multipliez les marques d'Amour.

Exprimez lui votre gratitude de vous avoir choisi, le bonheur que vous avez à le découvrir dans son nouveau corps, plongez votre regard dans ses yeux, et parlez lui avec votre cœur.

Offrez-lui ce qu'il y a de plus beau en vous, ce qui dépasse les mots... il a besoin de votre contact, de votre chaleur, pour rendre la séparation avec l'interne moins difficile. Il est nécessaire de lui procurer un nouveau cocon d'Amour et de chaleur, vos bras, votre Être lumineux.

 

Un enfant qui vient au monde éveille l'Être lumineux qui œuvre en chacun de ses parents. Il leur offre l'évolution de leur capacité à aimer. Il vous rappelle la force de Vie qui s'écoule en vous en chaque instant, et peut vous rappeler votre mission de Vie.

Cet enfant est votre renfort. Il va vous montrer que TOUT PEUT CHANGER...

 

 .... (à suivre)